Groupe Soft : Nouveau clip Mami-O

Groupe Soft  : Nouveau clip Mami-O

le MERCREDI 14 AVRIL 2010

Le groupe Soft nous prépare un clip qui portera sur le titre "Mami-O" de son dernier Album Konfyans. Un joli cadeau pour toutes les mamans juste avant la fête des mères. Le clip sera diffusé très prochainement sur une télé locale. Regardez le clip de soft "Mami-O" sur coconews !

Témoignage du réalisateur du Clip Jacques Boulogne :

L'agence GUERILLA a réalisé le clip "mami-o" (Soft) en deux mois. Mais la demande a été formulée par la production en octobre 2009, lors de la préparation de l'album" Konfyans". Nous faisions déjà la pochette de l'opus (conçue par Géraldine Entiope - www.gerladinentiope.com). Lors de nos discussions à bâtons rompus avec Pierre Samba (manager de Soft) sur la Place de la Victoire. La relation de... confiance est installée depuis 2008 lors de notre tournage du premier clip "Lanmou o Piyaj". Entre Joël, Fred, Philippe Juile et nous c'est de l'intuitif.

Ces albums étaient déjà des lieux de souvenirs et de puissance...
Pour Mami-O j'ai voulu partir dans mon enfance, à marie-Galante. Retrouver cette ambiance très spéciale du monde vu par un enfant par encore nostalgique. Mon idée de départ était de faire vivre le guéridon de nos grand-mères. Elles ont (avaient) toutes un meuble sur lequel toutes les photos de la famille étaient posées. Enfants, petits-enfants, arrière-petit-enfants etc.. Ces meubles étaient souvent dans le salon, où elles nous recevaient avec le verre de jus, ou (plus grands) avec le Vermouth.
Au final j'ai préféré me focaliser sur l'album photo lui-même. Sur l'idée que nos grand-parents peuvent être fiers de nous. Ces albums étaient déjà des lieux de souvenirs et de puissance. Toute une vie résumée et collée entre deux feuilles de papier.

C'était un dimanche, il faisait beau.
On retrouve des éléments d'intime dans les images, avec la présence des bijoux créoles anciens, des colliers et des photos de notre patrimoine, celles qui nous paraissent si lointaines mais pourtant si proches.
J'ai créé un concept-board qui a été envoyé au groupe et à la production. L'idée a plu très vite et nous avons convenu de tourner dès que possible en janvier.
Finalement c'est en février 2010 que tout a commencé avec une journée de tournage intense dans les studios de Chronoprod en Martinique. Tous les plans destinés à être truqués ont été tournés là-bas.
Soft avait un concert à guichets fermés au grand Carbet de Fort-de-France la veille.
C'était un dimanche, il faisait beau.
Comme à leur habitude les membres du groupe étaient détendus. Pour moi ce sont les meilleurs moments de ma carrière, je dirai même que le tournage d'un clip avec Soft est en soi un spectacle de Soft !
Grâce au concept board ils avaient une vague idée de nos intentions graphiques. Même si à ce stade rien ne laissait présager du résultat final !
A la technique j'avais la "dream team" : Khris Burton, qui aussi réa et monteur-truqueur (il a fait l'excellent clip d'Orlane, "Trève de Bavardages") et aussi Jean-Marc Kennenga à la lumière, très pro et bourré d'humour sur soi.
Plusieurs prises, gros plan, plan moyen ,plan large, etc... une journée assez remplie mais un tournage qui se termine à l'heure ! Je sais que cela fait mauvaise impression auprès de collaborateurs ! Oui, terminer à l'heure c'est louche dans la profession.
Mais généralement j'ai une idée très précise de ce que je veux faire. Un concept de base et j'ai juste besoin des images de départ pour me lancer dans mes délires !
Après ce premier tournage nous avons eu une seconde journée fin février pour faire tous les fonds "album" et danse de Mamie-O.

J'avais besoin de cette touche féminine dans le traité, je n'ai pas été déçu !
Toujours chez Chronoprod. J'ai travaillé avec mes filles Laura et Michèle qui ont pris en charge la partie trucage des photos ( celles qui sont dispersées dans l'album).
Elles ont travaillé le look de l'album, qui est presque l'acteur principal du clip !
J'avais besoin de cette touche féminine dans le traité, je n'ai pas été déçu !
Dès que possible je fais participer mes enfants à mes activités professionnelles créatives. Laura se destine à une carrière de styliste, elle a une touche graphique assurée. Michèle est plus jeune (13 ans) mais manie avec joie Photoshop !
Pour la mamie j'ai travaillé avec une personne charmante et dynamique. Encore une chance. Elle a été d'une patience d'ange sur le long tournage, et elle s'est prêtée à mes essais sans problèmes !
Pour terminer le tournage je suis retourné à Marie-Galante saluer ma grand-mère (Clothilde 102 ans) et faire des plans sur les traces de mon enfance. Nous avions 3 jours à peine pour couvrir le territoire.
L'accueil de ma famille restée là-bas est toujours formidable. En deux jours nous avions l'essentiel en boite. C'était le carnaval.

Maintenant il ne m'appartient plus, c'est pour vous...

Le clip a été monté durant le mois de mars 2010.
Techniquement il a été un vrai challenge pour moi. Chaque plan est truqué. Sur plusieurs niveaux. Et tous les plans sont liés entre eux.
J'ai travaillé en HD pour assurer l'avenir. Tout le clip a été monté sur mon Mac portable !
Des jours et des nuits de boulot pour parvenir au niveau souhaité. En tant que "one person work" j'avais toutes les casquettes, c'est assez pénible !
Difficile de s'engueuler soi-même quand ça ne marche pas !
Je dois dire que le titre "mami-o" est à mon sens un cléssique de la musique antillaise. C'est un morceau de musique très bien composé, plein de sens, et d'émotion.
Il a résisté au montage : je peux encore l'écouter même après l'avoir entendu des centaines de fois pour réaliser la vidéo !
C'est pareil pour 'lanmou o piyaj" !
J'ai transmis une copie de travail à la prod fin mars. Elle a été validée. Je suis passé aux 6 jours de finition, puis à la validation finale.
Je travaille à distance avec Soft entre Paris et Pointe-à-Pitre et Fort-de-France. Tout s'enchaine et reste fluide.C'est vraiment possible grâce aux réseaux actuels, et surtout grâce à la confiance des uns et des autres.Au final j'espère avoir réussi à garder ma fraîcheur d'esprit, mes intentions de départ.
Maintenant il ne m'appartient plus, c'est pour vous. "

Equipe
Réalisateur : Jacques Boulogne
Cadreur (parties studio) : Khris Burton
Chef op (parties studio) : Jean Marc Kennenga
Moyens techniques (studio) : Chronoprod (www.chronoprod.com)
Images additionnelles : Géraldine Entiope / Khris Burton / Jeff Maggi / Jacques Boulogne
Conception / montage / Trucages : Jacques Boulogne
Design de l'album photo / trucages tirages photo : Laura et Michèle Boulogne
©aztec musique 2010

saxolinette

avatar

Bonjour et Bravo

J'ai été charmée dès la première note c'est un vrai plaisir pour les oreilles, ce balancement me rappelle ma grand mère dans son rocking chair sous la véranda.
C'est génial encore bravo et longue vie au groupe soft.
Pliss fôs

Ajoutez un commentaire