La Kanawa « Youmoulikou »

le SAMEDI 16 JANVIER 2010



Créé en Décembre 2009, l’association K’nawa propriétaire de la Kanawa « Youmoulikou » (frère d’une autre ile mais de la même nation), prépare la traversée de la kanawa Youmiloukou  ambitieux projet de navigation symbolique entre les iles de la Dominique, de la Guadeloupe, d’Antigue et de St Kits durant le mois de Mai 2010.
A cet effet, elle entend organiser un certain nombre de sorties évènementielles de cette Kanawa dans tout l’archipel Guadeloupéen (de Janvier à Avril) afin d’inscrire cette embarcation millénaire de la Caraïbe dans notre paysage historique et culturel. Le lancements du calendrier événementiel 2010 de la Kanawa s’effectuera le week-end du 22, 23 et 24 janvier 2010 avec Lespwi a yans, trois grandes manifestations d'ores et déjà programmées. Le programme dans l'agenda de coconews.
Ndlr : A voir le billet de coconews sur un projet similaire de l'association Karisko. lors de leur passage à Port-Louis en Guadeloupe.

Extrait du dossier de presse : "[ ...]En fin 2008, l’association KARISKO de la Martinique oeuvrant pour la réhabilitation du patrimoine amérindien de la Caraïbe, notamment maritime, prend contact avec des guadeloupéens en vue de reconstituer la navigation millénaire entre nos îles.
Du 24 au 27 Mai 2009, la kanawa AKAYOUMAN, partie de la Martinique le 22 Mai, traverse nos eaux ( en passant par Terre de haut, Trois-Rivières, Gosier et Port-Louis), effectuant la traversée de Port-Louis à Antigue le 29 Mai.
Un comité de pilotage guadeloupéen composé des associations BITASYON SENPYE ( Port-Louis), Bèl Botiran (Petit-Canal), Les amis de la F.O.L.(base nautique de Sainte-Anne), O.G.M.C. (Vieux-Fort) et YO TE POU NOU SE (Gwadloup), assure l’organisation de ce passage de Terre-de-Haut ( Les Saintes) à English Harbour (Antigue).
L’accueil populaire chaleureux réservé à cette kanawa tant en Guadeloupe qu’à Antigue, de même que l’engagement valeureux de la dizaine de « kanawakis » guadeloupéens présents à bord, témoignent de sa valeur culturelle et patrimoniale.
En Décembre 2009, l’association K’NAWA, propriétaire de la kanawa YOUMOULIKOU « frère d’une autre île mais de la même nation », voit le jour en Guadeloupe. Elle ambitionne de valoriser notre histoire commune et ce type d’embarcation en partenariat sportif, intellectuel et culturel avec les autres peuples de la Caraïbe. « On kannot ! » Cet objet si cher à notre peuple. Ce mot, le canot, inscrit dans notre imaginaire et notre culture, plonge ses racines au plus profond de l’occupatin millénaire de nos îles.
« On kannot ! » Son étymologie provient de l’appellation amérindienne kanawa (inconnue des européens). Certains aspects techniques de sa construction (choix des essences, périodes d’abattage…) et des types d’embarcation (en particulier les gommiers omniprésents en côte-sous-le-vent jusqu’au milieu du XXeme siècle) découlent des savoirs amérindiens.
A partir de cette année 2010 , l’association K’NAWA entend promouvoir ce patrimoine historique méconnu et oeuvrer à sa reconnaissance par les Guadeloupéens, comme faisant intégralement partie de notre culture. Cette réappropriation sera facilitée par des apports pédagogiques, historiques et
culturels, nécessaires à la compréhension de notre passé, et de notre émergence en tant que peuple Caribéen à travers les reconstitutions de traversées entre les îles. Plus que toute autre, la kanawa est la seule embarcation patrimoniale commune à toute la Caraïbe. Qui plus est doyenne de celles qui verront le jour par la suite dans nos îles ( qu’elles soient à rame ou à voile).
Sa fonction symbolique, mais aussi sportive, culturelle et spirituelle, participe du socle civilisationnel de ce que nous sommes. L’esprit de YOUMOULIKOU « frère d’une autre île mais de la même nation », s’inspirant de l’expérience inaltérable des Amérindiens, nous projette ainsi vers notre futur de Caribéen. La kanawa YOUMOULIKOU, un formidable support destiné à rapprocher le peuple guadeloupéen de ses peuples voisins dans une vision commune de soi.
[...]"
Infoline : 0690 917136

Ajoutez un commentaire