Wikenn kiltirel de Mas ka klé

  • Savann Tico au Raizet ( à coté du local de Mas ka klé), Les Abymes
  • Du 28 janvier 2015 au 31 janvier 2015
  • 0690734464

Wikenn kiltirel de Mas ka klé du 28 au 31 janvier 2015. 

Mercredi 28 janvier à l'Espace Régional Raizet Abymes

19h00 Kouté an Lyannaj épi Coréca « Lespri lakou Jodi-jou «  Modérateur  : Julien Mérion`. 
21h00 Téyat : extrait et adaptation d'une pièce d'Alain Rutil «  Ou tann sa an di-w ? »

Vendredi 30 janvier 2015  an lari : Raizet Grand camp et Légitimus

19h00 : Déboulé «  groupe a po »  départ au parking de Promocash avec  Mas ka klé, Akiyo, voukoum, ti kanno, Nasyon, Mangrov ka, M ka n, Le point , Mas bobo ka, Vim, klé la , chenn la , inité mas, mas an nou , mas wobè

Samedi 31 janvier  An savann tico (koté lokal a mas a klé)

9h00 vilaj « awtizanal. Exposition  vente, foire culinaires et manjé si plas
16h00 Ballade des quadrilleurs dans les rues du Raizet
19H00 Mizk si podyom épi Trio Lavizo, Wosan Monza, Slam, Théo ka, kont avè Benzo
22h00 Léwoz
 

Extrait du dossier de presse 

Solidarité et échanges 

En quatre ans seulement, le concept KONPLO « wikenn kiltirel »  est devenu une vitrine  incontournable de la transmission des valeurs patrimoniales relayée par Mas Ka Klé.
Le thème mis en scène lors de cette 4ème édition est le Lakou art. Le “LAKOU” est un  lieu socio-spatial urbain chargé d'histoire, de créativité, de luttes, de solidarité et de résistance, où l'éducation est basée sur les valeurs de la famille traditionnelle guadeloupéenne.
Le Mouvement kiltirèl Mas ka klé a cette année choisi l'artiste Joël NANKIN lui-même fils de «lakou» pour parrainer cette quatrième édition.
Le thème sera amplement développé au travers de débats, échanges, concerts, lewoz, déboulé, théâtre, village artisanal…Lonè, sé lakou an nou , sé lakou art
Le groupe Mas Ka Klé (issu du mouvement culturel Mas Ka Klé la), voit le jour en mai 1999 et s'engage dès sa création pour la défense, la valorisation et la conservation du patrimoine.
Il compte à ce jour environ 1000 membres.
Le mouvman Kiltirèl Mas Ka Klé est, depuis sa création, ancré dans la réalité du pays; il puise sa source dans le riche héritage culturel que nous ont légué nos illustres aïeux.Le  «mouvman» s'est donné pour tâche de prendre part à l'organisation de la vie culturelle :
- « Mas », sorties culturelles, voyages, ateliers pédagogiques auprès des scolaires, des personnes agées, des personnes en situation de  handicap.
Cet événement a pour but de rassembler la population  autour d'une valeur perdue au fil des années :
« La solidarité ».
De nos ainés nous avons appris ce qu'était les « Lakou » ou du moins « L'esprit Lakou» qui représentait le socle de la vie commune Guadeloupéenne.
A travers les débats, échanges, lewoz, déboulé, théâtre , village artisanal, l'opportunité sera donnée à tous  les adhérents, sympathisants, amis et à toutes personnes intéressées de venir découvrir et profiter de ces journées ou « la solidarité » et « l'échange » seront les maîtres mots

Joël Nankin parrain de cette édition 

Artiste peintre, musicien, fondateur du collectif Akiyo, Joël Nankin, d'origine marie-galantaise, est né le 4 mars 1955 à Pointe-à-Pitre. L'homme aux nombreuses casquettes est d'origine marie-galantaise et est issu d'une famille très modeste. Son engagement a marqué son parcours...
Tout d'abord musicien activiste, amoureux des percussions, il fonde, en 1979, avec des tambouyés le Mouvman Kiltirel Akiyo.
Ensuite, fervent militant radical, engagé pour l'indépendance de la Guadeloupe, il sera jugé pour avoir commis des attentats et pour atteinte à l'intégrité du territoire français. Il sera emprisonné à la maison d'arrêt de Basse-Terre, de 1983 à 1989. Derrière les barreaux, il passera ses journées à peindre des mains, des visages avec ce qu'il trouve. 
A sa sortie de prison, il gardera une passion pour la peinture et s'imprégnera des univers picturaux haïtiens, de Kandinsky ou de Mark Rothko.
Dans ses oeuvres, le peintre exprime ses horreurs face aux carnages qu'engendrent la domination des peuples d'ici ou d'ailleurs: pour ce faire, il utilise beaucoup la technique des "coulures", non pour donner une certaine modernité ou un "effet esthétique" mais, pour accentuer l'effet dramatique soutenu par la sobriété des couleurs, la force de brosses et la densité des compositions.
Chaque oeuvre, d'une efficacité remarquable, est un poème dédié aux hommes qui souffrent....
Le travail de l'artiste, farouche défenseur de toutes injustices, résonne en nous pour mieux nous émouvoir. Sa première exposition se tient en 1992 avec un collectif de peintres guadeloupéens. Aujourd'hui, les oeuvres de Nankin connaissent un vif succès, ses tableaux sont souvent acquis avant même l'exposition.

Des ateliers pédagogiques. L'artiste peintre Joël Nankin partage ses savoirs

Des écoles et des centres accueillant des enfants en situation de handicap ont répondu favorablement aux invitations lancées par Mas Ka KLé.
Dans un premier temps (du 13 au 19 janvier 2015), des enfants de tous âges prendront part aux ateliers de pratiques artistiques et d'éducation en histoire de l'art
Ils vont réaliser les décors du village ; une véritable reproduction grandeur nature des « LAKOU ».
Ce sera l'occasion par ailleurs de permettre aux polytraumatisés du centre Les Airelles d'agir et s'exprimer avec leur corps.
Dans un second temps (du 26 au 30 janvier 2015), l'association procédera à la valorisation des travaux des élèves en intégrant les oeuvres des enfants au village artisanal. Les enfants reviendront sur le site afin de visiter « le produit fini ». Ils pourront également participer à l'exposition, visionner un court métrage, s'initier à la musique du carnaval… Les élèves de 1ère de la Maîtrise de Massabielle pourront alors par exemple acquérir des compétences en langue vivante régionale (Mès é labitid an lakou la).

Ajoutez un commentaire