Le Gwoka de A à Z

Le Gwoka de A à Z

le JEUDI 07 FéVRIER 2019

Cécilia Larney au fil des pages à travers des mots clefs, des mots "poto mitan", nous invite à découvrir ou redécouvrir le gwo ka, une tradition inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité depuis le 26 novembre 2014
 
Journaliste, responsable du Mag de France-Antilles, en Guadeloupe, Cécilia Larney est, depuis près de vingt ans, une observatrice de la vie culturelle locale.
 
Consacré par l’Unesco comme un fondement de l’identité culturelle de la Guadeloupe, le gwoka (musique, chant et danse) doit sa survie à l’engagement sans faille d’hommes et de femmes qui ont su préserver cette tradition ancestrale transmise par leurs aînés, tel un précieux talisman. Leur ténacité a permis aux générations actuelles d’avoir accès à un véritable trésor patrimonial. Cette pratique qui a pourtant failli disparaître est aujourd’hui bien présente dans le paysage culturel de
la Guadeloupe. Mieux. Convaincus par la richesse de cette musique authentique, musiciens, danseurs, chanteurs, d’ici et d’ailleurs se l’approprient et la modernisent. Au fil des pages de cet ABCDaire, vous retrouverez les éléments constitutifs du gwoka (les rythmes, la composition de l’instrument, la sémantique qui y est rattachée...), et surtout ceux et celles qui ont marqué l’histoire de cette pratique, et qui, aujourd’hui encore, continuent de porter le f lambeau de la tradition.

Une séance de dédicace est prévue à la Fnac de Petit-Bourg le samedi 16 février, de 16 à 18 heures. L'auteure sera accompagnée de petits tanbouyé de La Clé des arts de Baie-Mahault.
 
A lire aussi sur coconews

Gwoka : patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Le gwo Ka inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité !

Ajoutez un commentaire